Mardi 04 avril 2023

CPRAM lance CPR Invest - European Strategic Autonomy, fonds en actions d’une gamme thématique consacrée au financement de la souveraineté européenne

Paris, le 4 avril 2023 – CPRAM lance CPR Invest – European Strategic Autonomy1, le premier fonds de gestion active2​​​​​​​ en actions européennes qui a pour objectif de financer la renforcement de la souveraineté de l’Europe.
​​​​​​​

Le lancement de ce fonds en actions s’inscrit dans le déploiement d’une gamme consacrée à la thématique de l’autonomie stratégique de l’Europe, gage de sa souveraineté. En effet, cette thématique fait aussi l’objet de déclinaisons en fonds de crédit à échéance, dont le premier3, a enregistré un succès commercial en collectant près de 500 millions d’euros4​​​​​​​. 

La crise sanitaire, la guerre en Ukraine et la crise énergétique ont en effet dévoilé de nombreuses dépendances de l’Europe dans des secteurs clés. En mars 2022, le sommet de Versailles5 a affirmé la volonté de l’Europe de prendre des "mesures décisives" pour réduire ses dépendances stratégiques afin d’assurer sa prospérité, sécuriser ses intérêts et conserver la maîtrise de ses décisions.

Le financement de l’autonomie stratégique de l’Europe – gage de sa souveraineté - est soutenu par de nombreux plans publics européens et exige un élan d’investissements privés importants

Le fonds CPR Invest – European Strategic Autonomy investit dans des entreprises engagées dans le renforcement de l’autonomie stratégique européenne dans quatre domaines dans lesquels l’Europe doit retrouver sa souveraineté : l’industrie, l’alimentation, la santé, et la défense.

Les valeurs qui composent l’univers investissable (environ 310 à la date du lancement, l’univers pouvant évoluer au fil du temps) sont retenues pour leur capacité à offrir des biens et services permettant de combler ces dépendances, dans ces 4 domaines identifiés comme stratégiques :

- L’industrie, pour laquelle sont concernés :

  • La sécurité des chaînes d’approvisionnement, rendue possible grâce à des investissements dans les infrastructures, la logistique et le transport ainsi que le développement de l'automatisation et de la robotique.
  • L’assurance de l'indépendance énergétique en protégeant le fonctionnement du marché et de son approvisionnement, son efficacité, les économies, le développement des énergies nouvelles et renouvelables ainsi que l'interconnexion des réseaux.
  • Le renforcement de la souveraineté numérique pour répondre efficacement aux défis de demain face à la concurrence des États-Unis et de la Chine.  Pour rendre cela possible, il faut investir dans le développement des infrastructures numériques sécurisées, résilientes et durables ainsi que dans la préservation de la sécurité numérique et de la protection des données

- L’alimentation : elle couvre l’ensemble de la chaîne de valeur alimentaire et garantit la disponibilité, l'accès et la qualité des aliments pour la population.

    - La santé : il s’agit de garantir, pour la population, la disponibilité et l'accès à des soins de santé de qualité ainsi que de produire des médicaments et des dispositifs médicaux. Sont aussi concernés le développement des outils pour faciliter la prévention, le diagnostic ainsi que l'innovation, dans un contexte de transformation numérique du secteur de la santé accélérée par la crise sanitaire.

      - La défense : dans un environnement toujours plus instable par la montée des risques géopolitiques, la souveraineté européenne passera par une augmentation des dépenses budgétaires des Etats afin de les normaliser et de redéployer des moyens de défense.

        Afin d’affiner l’univers investissable, deux filtres sont appliqués aux valeurs du fonds :

          • Un filtre thématique qui permet de ne retenir que les secteurs et les entreprises éligibles à l’univers d’investissement de la thématique.
          • Un filtre de détention de capital : si une société, dans le fonds, a un seul investisseur détenant plus d'1/3 de la société, cet investisseur doit être européen. Ce filtre permet d'identifier l'alignement du conseil d'administration de l'entreprise avec l'autonomie stratégique européenne.

          A cette définition thématique de l’univers d’investissement s’ajoute un filtre extra-financier des entreprises sur la base de notations ESG (internes au groupe Amundi) et du suivi de controverses (fourni par 3 prestataires externes).

            Enfin, ce fonds est classé article 8 SFDR et intègre la contrainte d’obtenir un score ESG supérieur à celui de son indice de référence ou de son univers d’Investissement.

              Le fonds CPR Invest – European Strategic Autonomy est géré par Damien Mariette, au sein de l’équipe Actions Thématiques de CPR AM. Il enrichit la gamme thématique de CPRAM déjà constituée de 14 thématiques d’investissement représentant plus de 18 milliards d’euros6.

                Olivier Mariée, Directeur général de CPRAM, commente : « Investir dans le renforcement de l’autonomie stratégique européenne est une nécessité pour permettre une Europe résiliente et maître de ses décisions, dans un monde rendu toujours plus instable par la montée des risques environnementaux et géopolitiques notamment. Nous avons la conviction que l’autonomie stratégique européenne est une tendance économique de long terme dans laquelle nous pouvons et devons investir. Il y va de notre responsabilité. En définissant des stratégies d’investissement en lien avec la politique de souveraineté européenne, nous permettons aux épargnants de jouer leur rôle dans ce projet commun. »

                  1 - Première valeur liquidative le 28 mars 2023
                  ​​​​​​​2 - Géré sans référence à un indice
                  3 - CPR Invest – B&W European Strategic Autonomy, première valeur liquidative le 28 mars 2023
                  4 - Au 31 mars 2023
                  5 - Déclaration de Versailles, mars 2022
                  6 - Au 31 décembre 2022

                    Découvrez également