Disruption

« Un portefeuille de titres disruptifs peut mieux résister à la volatilité du marché »

Le monde est en train de changer. Il s’agit d’un monde de plus en plus connecté, complexe et en constante évolution, où les innovations technologiques ont un impact sur tous les aspects de la vie. Dans ce contexte, le monde de l'investissement est donc également en train de changer. Vafa Ahmadi, Directeur des actions thématiques chez CPRAM explique comment l'investissement thématique vise à identifier les tendances structurelles qui peuvent générer une augmentation de la valeur à long terme.

Publié le 15 septembre 2023

disruption

Vafa Ahmadi
Directeur des actions thématiques chez CPRAM.

LinkedIn
Twitter
Facebook
Email
Lien

Qu’est-ce que l'investissement thématique ?

L'investissement thématique nous permet de saisir les opportunités présentées par les tendances structurelles en investissant dans des entreprises qui sont exposées à ces tendances et peuvent donc bénéficier de ce supplément de croissance à long terme. Il offre ainsi un potentiel de surperformance par l'exposition à des facteurs de croissance à long terme.

Pourquoi l'investissement thématique offre-t-il une alternative face aux risques cycliques ?

Dans un scénario de plus grande instabilité économique causée par la crise du Covid, il peut être judicieux pour un investisseur à long terme de privilégier les actifs de son portefeuille qui sont exposés à une croissance sur une longue période, ce qui lui permet d'une certaine manière de surmonter les fluctuations imprévisibles et les phases de volatilité ponctuelles. La pandémie devrait confirmer l'importance d'une approche d'investissement à long terme, tournée vers l'avenir et reposant sur des tendances structurelles capables de résister aux crises.

C'est exactement ce que fait l'investissement thématique. Il offre également une diversification, en s'écartant des indices de référence traditionnels, tout en offrant une exposition aux composantes les plus prometteuses des marchés actions. Ainsi, notre fonds thématique pour l'éducation présente une juxtaposition de seulement 6 % avec l'indice mondial MSCI All Country World Index (représentatif des marchés boursiers mondiaux).

Quelles sont les points forts de la disruption ?

Les entreprises dites « disruptives » sont celles qui peuvent innover et créer de nouveaux marchés qui remettent en question les modèles d'entreprise existants. Ces qualités sont aujourd'hui plus importantes que jamais, car elles permettent de répondre aux défis de la crise par des moyens innovants et extrêmement créatifs.

    L'un des points forts de la disruption est qu'elle s'étend à tous les secteurs. Nous estimons en effet qu'elle comprend plus de 30 sousthèmes, que nous avons divisés en quatre dimensions : Économie digitale, Santé et sciences de la vie, Industrie 4.0 et Planète. Les entreprises disruptives présentent des profils très diversifiés, allant des « pure players » à l'origine du changement aux acteurs historiques qui s'adaptent avec succès à ce changement. Un portefeuille disruptif a donc un profil risque/rendement équilibré, capable de résister à différentes conditions de marché et de fournir de multiples sources de performance ».

      Les mégatendances à suivre de près : Intelligence artificiel, technologies médicales et économie numérique.

      Le Covid-19 a été un puissant accélérateur technologique, un véritable tournant pour la prochaine décennie. Le thème transversal de la « nouvelle économie domestique » est alimenté par l'accélération de la numérisation dans notre vie quotidienne au cours des derniers mois.

      Les sous-thèmes technologiques tels que la cybersécurité, le cloud, le commerce électronique ou la fintech devraient véritablement prendre de l'ampleur en tant que composantes d'un monde postCovid. Le cloud, en particulier, sera crucial pour la survie de l'entreprise et constituera le moteur de la croissance future.

      Dans le domaine de la santé et des sciences de la vie, les platesformes médicales et la télémédecine ont joué un rôle important pendant le confinement. Il s'agit d'une tendance forte et il n'y aura pas de retour en arrière. L'accélération de la télémédecine et le développement des plateformes de santé numériques basées sur les données faciliteront l'accès aux soins, contribueront à une meilleure gestion des maladies chroniques et réduiront les coûts.

      Enfin, la numérisation entre également en jeu dans l'éducation. La pandémie a provoqué une transition soudaine vers l’enseignement en ligne et a joué un rôle catalyseur dans l'adoption accélérée de l'EdTech. Là encore, la tendance est irréversible ».

      Quelles est l'approche de l'investissement thématique de CPRAM ?

      Nous voulons véritablement être le « partenaire thématique » des investisseurs, en travaillant avec eux pour transformer les tendances en investissements. Nous privilégions des stratégies thématiques diversifiées dans une variété de secteurs et offrons la flexibilité nécessaire pour faire face aux différentes conditions du marché, toujours dans une recherche de performance. En outre, au cours des trois dernières années, nous avons considérablement élargi notre gamme de fonds thématiques selon une approche d'investissement responsable, en mettant en œuvre de multiples filtres sur la base de critères économiques, sociaux et de gouvernance pertinents pour chaque thème, ainsi que des mesures d'impact qui deviennent une partie intégrante de la gestion thématique.

      Ainsi, dans notre fonds dédié à l'éducation, nous pouvons démontrer que pour chaque million d'euros investi, nous avons financé un certain nombre d'heures d'enseignement dans une université donnée, dans une région donnée, etc. L'impact de nos investissements est devenu une exigence supplémentaire en plus de la recherche constante de la performance.

      Découvrez également